Regard

/ Regard
nov 2020

Faire une place à la logistique

Les grandes métropoles voient disparaître leurs fonciers à vocation économique, peu rentables (logistique, locaux d’activités, artisanats), au profit de zones résidentielles ou tertiaires.

Ces activités vont s‘installer plus loin, consommant des terres agricoles ou naturelles et contribuant à l’augmentation du trafic routier.

Si la prise de conscience est bien réelle, ramener les activités en « ville » n’est pas évident.

Offre de logement : une pénurie caractérisée pour le Grand Paris et le Grand Lyon

Dans un article à lire dans Cadre de Ville, Rémi Cambau, fondateur et rédacteur en chef du site de presse en ligne, relaye nos analyses.

Nouveaux équilibres entre ventes en bloc et ventes au détail, émergence de segments inédits, percée des villes moyennes et extrême tension du marché dans les métropoles du Grand Paris et du Grand Lyon : Rémi Cambau et Laurent Escobar, directeur associé d’ADEQUATION, tentent d’apporter un peu de visibilité dans ce contexte si singulier.

/ Regard
sep 2020

La pénurie au cœur de la crise

Une analyse proposée par nos experts Yann Gérard et Laurent Escobar, qui permet d'ores et déjà de faire la part des choses entre les facteurs conjoncturels et les causes structurelles de la récession.

/ Regard
juin 2020

Quand les institutionnels (re)découvrent le marché résidentiel

Aujourd’hui, au cœur de l'IEIF, club rassemblant les plus grands investisseurs français, un mouvement nouveau se dessine. Quinze dirigeants ont décidé de reconsidérer les opportunités d’investir sur le résidentiel. Et c’est avec plaisir qu’ADEQUATION a répondu à leur invitation pour les aider dans leur connaissance du marché.

/ Regard
oct 2019

Congrès Hlm 2019 : entre réalisme et optimisme, un dynamisme retrouvé !

« 5 000 € pour changer une baignoire en douche, un milliard pour en transformer 200 000 ! » lançait Julien Denormandie, Ministre chargé de la Ville et du Logement, devant un parterre de congressistes la semaine dernière au Congrès Hlm 2019 qui s’est déroulé à Paris. Un réalisme qui est allé droit au cœur des bailleurs sociaux, soucieux, après une année de réflexions, de rapprochements, parfois même mêlée d’attentisme, d’aller à nouveau plus vite, plus loin, bref d’aller mieux.

/ Regard
juin 2019

Arrêt du Pinel en zone B2 : une stratégie défendable, une mise en œuvre contestable

La suppression du dispositif Pinel en zone B2 au 15 mars 2019 sera lourde de conséquences pour les communes concernées et pour la promotion immobilière. D’après nos estimations, si les tendances du début de l’année 2019 se confirment, on peut s’attendre à ce que cette mesure se traduise par une baisse de production de 30 000 à 35 000 logements neufs dès 2020.