Le chiffre

38.000

C’est le nombre de ventes réalisées en neuf auprès des investisseurs (particuliers) en 2022. Un volume en recul de -29% par rapport à l’année précédente, très éloigné des 61.000 ventes aux investisseurs de 2019.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

95.000

C’est le nombre de logements neufs mis en vente en promotion immobilière en 2022, à l’échelle nationale. Un volume en recul de -10% par rapport à 2021.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

 

-20%

C’est le résultat de l’exercice 2022 de l’activité en promotion immobilière (ventes au détail). Avec moins de 90.000 ventes, le recul est significatif avec une baisse qui n’a cessé de s’accentuer depuis le printemps 2022.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

70%

C’est la proportion des agglomérations des principaux marchés français en promotion immobilière – la plupart en zone A/Abis et B1 – qui a enregistré depuis le 1er janvier moins de 50% de ventes à investisseurs. A l’échelle nationale, les ventes en investissement locatif n’ont représenté que 42% de l’activité, soit 5 points de moins qu’en 2021.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

29

C’est le nombre de jours qui constitue la durée moyenne de commercialisation d’un logement locatif à l’échelle nationale en novembre 2022, soit 16 jours de moins qu’en novembre 2019. Signe d’une tension locative forte qui s’observe sur près des deux tiers des grandes agglomérations françaises, compte tenu d’une insuffisance de l’offre nouvelle, dont la faible alimentation est la conséquence de l’érosion des ventes à investisseurs sur le neuf depuis 2019.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

3,8%

C’est le rendement brut moyen observé en novembre 2022 sur le logement ancien, à l’échelle nationale, en baisse de 20 points de base par rapport à novembre 2021. Des valeurs néanmoins très hétérogènes, de 6,9% pour Saint Etienne Métropole à 2,4% pour le Bassin d’Arcachon.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

87 400

C’est le volume, depuis le 1er janvier, des logements neufs nouvellement mis sur le marché à l’échelle nationale. Un volume inférieur de 12 000 logements par rapport à fin novembre 2021, et même inférieur de 25 000 logements à celui de novembre 2019.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

+5%

Sur une année glissante, les prix de vente moyen en promotion immobilière enregistrent une progression qui ne faiblit pas, avec une tension exacerbée sur certains marchés comme le Franco-Genevois (+10%), Caen-la-Mer (+12%), Dijon Métropole (+12%) ou Var Esterel/Golfe de Saint Tropez (+15%), le record étant détenu par la CA du Pays Basque avec +21%.  

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

0%

Le volume des logements neufs dont le chantier a réellement débuté est à l’arrêt, à 386 000 logements sur les 12 derniers mois. Les agglomérations de Reims, Dijon, Lyon et le Franco-Genevois enregistrent même des baisses supérieures à -15%. A l’inverse, les autorisations de logements neufs progressent de 10% sur une année, à plus de 510 000 logements France entière, sans impact jusqu’ici sur les volumes de mises en chantier.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION

19%

C’est la part des ventes de logements neufs ordinaires en promotion commercialisée en vente en bloc sur le 1er semestre 2022, à l’échelle nationale. Cette proportion était de 23% sur les six premiers mois de 2021. Sur les premiers mois de l’année, les territoires de la Métropole Européenne de Lille et de Nantes Métropole enregistrent les reculs les plus importants de ventes en bloc.

Indicateur avancé issu du FIL Résidentiel – ADEQUATION