Équilibre des territoires

C’est un enjeu majeur. Savoir tirer parti des territoires, c’est aussi se donner la chance de créer les conditions de la performance et du bien être. La plupart des grands acteurs ne voient qu’une partie de la France, celle des métropoles  (quand cela ne se limite pas à l’Ile-de-France). Or, cette vision tronquée, recentrée sur les grandes villes, crée une forme d’hémiplégie dans le pays. Et cela se ressent à tous les niveaux. Parce que les territoires délaissés aujourd’hui pourraient être aussi, et pas seulement, des territoires qui apportent leur contribution à la performance nationale, mais aussi plus de confort de vie (plus de confort de vie professionnelle, plus de confort de vie personnelle, à travers la valorisation des équipements (de la santé aux loisirs)). Une nouvelle perception du territoire, de nouveaux besoins se dessinent.

75 000 ventes en bloc réalisées d’ici fin 2020

Une estimation du volume exceptionnel (25 000 de plus que les années précédentes) qui devrait permettre aux promoteurs de compenser partiellement la baisse des ventes au détail.

ADEQUATION, à vos côtés partout en faveur d’un logement abordable pour tous

Localisation des 2 250 études réalisées en 2019 et 2020, par ADEQUATION pour des opérations de logement abordable, pour le compte d' opérateurs ou d'investisseurs.

ConsulteR la carte

/ Décryptage
sep 2020

La pénurie au cœur de la crise

Une analyse proposée par nos experts Yann Gérard et Laurent Escobar, qui permet d'ores et déjà de faire la part des choses entre les facteurs conjoncturels et les causes structurelles de la récession.

/ Décryptage
sep 2020

Habiter au temps d'Airbnb : le cas bordelais

Si la pandémie a porté un coup violent à l'activité d'Airbnb, les effets de la plateforme sur l'offre de logements des métropoles semblent pourtant durables. Analyse du cas bordelais, où Airbnb vient impacter de façon significative un marché immobilier déjà très tendu.

 

79 000 logements

étaient disponibles au 15 juin 2020 sur le marché de la promotion immobilière, contre 81 000 au 31 mai soit une baisse supplémentaire de 2 000 logements sur la dernière quinzaine.

81 000 logements

étaient disponibles à fin mai 2020 sur le marché pour être précis, soit une baisse de 20 000 logements de moins en 5 mois.

3 fois plus de « logements abordables »

sont produits dans les EcoQuartiers que dans les autres quartiers.*


*Etude Urbanics : “Qui sont les ménages dans les EcoQuartiers ?” - hors IDF sur un échantillon d’EcoQuartiers labellisés par le Ministère.