Données immobilières, études et conseil

Publication « OFS/BRS : les clés pour passer à l’action »

Le modèle OFS/BRS, par son approche renouvelée du foncier, permet aujourd’hui de faire un grand pas dans les politiques locales de l’habitat et les opérations d’aménagement en réponse aux enjeux propres à chaque territoire.

Équipe ADEQUATION

Publié le 28/04/2021

 

AD’ LAB Publication - Edition ADEQUATION
Avril 2021

ADEQUATION a contribué, dès 2011, à définir la notion de logement abordable.

Aujourd’hui, la production de logements abordables est plus que jamais d’actualité là où la question de la solvabilité des ménages est pleine et entière, où l’inflation des prix de l’immobilier ne cesse d’augmenter, où le mal logement est central dans les poliitiques de l’habitat, où la ségrégation territoiriale s’amplifie. 

Le bail réel solidaire (BRS) est un formidable outil. Les collectivités, aménageurs, bailleurs sociaux et promoteurs ont toutes les raisons de s’en emparer, ce qui passe par la création d’organismes fonciers solidaires (OFS) qu’il est grand temps d’accélérer et de doter de stratégies volontaristes.

Le potentiel du dispositif OFS/BRS est énorme car ses usages sont multiples, en territoire tendu ou détendu, dans le neuf ou l’ancien. Il facilite l’accession à la propriété, dynamise la production de foncier, apporte sa force de frappe au défi de la rénovation énergétique des bâtiments.

Mais pour en tirer tous les bénéfices, les premiers retours d’expérience montrent qu’il faut agir avec méthode et discernement.

C’est l’objet de la publication AD’LAB : fournir aux acteurs et territoires, les clés de ce modèle qui ne cesse de se développer tant ses potentialités sont importantes.

Téléchargez gratuitement « OFS/BRS : les clés pour passer à l’action ».

Télécharger


© Charlota Blunarova - Unsplash

Logement neuf : la vente au détail toujours en souffrance

« Au niveau national en France métropolitaine, le mois de mars 2021 vient confirmer une tendance déjà constatée depuis le début d'année : l'activité des marchés en promotion immobilière continue de tourner "au ralenti" et demeure peu active à la veille du troisième confinement national entamé début avril.  »

Rémi Cambau relaye nos analyses dans un article à lire dans Cadre de Ville.

Pour découvrir l'évolution des chiffres de la promotion immobilière en France métropolitaine et en Île-de-France

cliquez ici  

20 700

logements neufs vendus au détail au 1er trimestre 2021 en France métropolitaine,
soit - 17 % par rapport au 1er trimestre 2020.

Estimation réalisée par ADEQUATION à partir de notre Plateforme Promotion France.

/ Décryptage
avr 2021

Logement social : financer n’est pas produire

Aborder la conjoncture du logement social à travers l’activité de la promotion immobilière n’est pas un réflexe courant. Il est pourtant intéressant de constater que tant les ventes au détail de la promotion immobilière que le nombre de logements sociaux financés ont chuté en 2020 pour atteindre le même niveau de 87 000 unités (pour un objectif de 110 000 agréments).

La convergence des courbes n'était plus arrivée depuis six ans (2015). Bon an, mal an, les ventes au détail dépassaient de 10 000 à 15 000 logements les agréments de logement sociaux.

Tristan Ruiz
/ Tendance
avr 2021

Le coliving, effet de mode ou segment d’avenir de l’immobilier serviciel ?

Résidences séniors, étudiantes ou d’affaires, et maintenant coliving, l’immobilier serviciel élargit sa part de marché en se diversifiant. Jusqu’où et comment ? La question prend de l’importance au moment où les professionnels de l’immobilier y voient un relais de croissance et où de nouveaux acteurs arrivent en force.

Nicolas Debruyne
/ Décryptage
avr 2021

Le marché du locatif intermédiaire au milieu du gué ?

ADEQUATION a réalisé en ce début d’année une importante recherche documentaire et une enquête auprès des principaux institutionnels. Ils nous ont confirmé s’être organisés pour acquérir près de 22 000 logements locatifs intermédiaires en 2020. Après vérification, ils n’en auraient réservé qu’environ 10 200.

Crise de l’offre oblige ?

Laurent Escobar
/ Regard
mar 2021

La data, pas si open

L’ouverture des données foncières en 2019 devait marquer l’entrée dans l’ère de l’open data. Un an et demi plus tard, force est de constater que le résultat n’est pas (encore) à la hauteur des attentes des parties prenantes.

Entre réticences et manque de compréhension des enjeux, l’objectif initial nécessite un nouveau coup d’accélérateur.

/ Tendance
mar 2021

Améliorer l'observation des territoires en mutation

En janvier 2020, l’Observatoire régional du foncier d’Île-de-France a confié une étude à Urbanics ayant pour ambition de comprendre les stratégies foncières autour des gares du futur réseau "Grand Paris Express".

Financée par La Banque des Territoires et l’EPF d’Île-de-France, cette étude vise ainsi à objectiver les mutations foncières dans les quartiers-gares, à caractériser ces mutations selon les profils de vendeurs et d’acheteurs, et de pouvoir évaluer l’attractivité d’un quartier par rapport à un autre.

Florence Menez