Une baisse plus prononcée en Île-de-France et dans les métropoles régionales, par rapport aux marchés non-métropolisés qui résistent mieux

Équipe ADEQUATION

Publié le 27/01/2021

Partager

 

La part de marché de l’Île-de-France se confirmerait en forte baisse, passant en un an de 29 % à 24 % du total national des ventes nettes.

Celle des métropoles serait relativement stable, passant de 42 % à 40 % des ventes en un an.

Le reste du territoire, moins concurrencé, a été moins affecté par les phénomènes de pénurie ; sa part de marché remonterait donc de 29 % à 36 % des ventes.

Evolution de la commercialisation de logements neufs
(année 2020 (estimation) vs année 2019)

Evolution de la commercialisation 2020 vs 2019

Source : données de la Plateforme Promotion France d'ADEQUATION ; redressées par rapport aux séries trimestrielles des observatoires du marché des logements neufs créés à l'initiative de la FPI.


© Lucas George Wendt - Unsplash

Réagissez